CIFL

La Chimie : un marché historique en pleine évolution

Le 20 Février 2018

La Chimie : un marché historique en pleine évolution

Dans le cadre de l’hébergement par la ville de Lyon de Forum LABO les 28 et 29 mars 2018, le Comité Interprofessionnel des Fournisseurs de Laboratoires (C.I.F.L.) a demandé à Alcimed d’analyser les dynamiques, besoins, attentes et perspectives de croissance du marché de la chimie et des matériaux, secteur historique du laboratoire. En effet, la région Auvergne-Rhône-Alpes concentre des acteurs dynamiques qui en font un des territoires de première importance sur ce segment.

Fournitures de laboratoire dans la chimie et les matériaux : un marché historique du laboratoire en pleine évolution

L’étude conduite en 2017 et 2018 fait ainsi apparaître une industrie française traversée par des évolutions structurelles (réorganisation des activités, réglementation, etc.) ou spécifiques (nouvelles technologies, matières premières, etc.) impactant fortement la demande des laboratoires en fournitures et services.

Un segment historique représentant près de 10% du marché du laboratoire en France

Le segment « chimie-matériaux » regroupe trois grandes familles d’industries : la chimie/pétrochimie, les plastiques/caoutchouc et les industries papetières. Avec plus de 215 M€, dont 70% dans la R&D, les entreprises de la chimie et des matériaux occupent une position importante sur le marché des fournitures de laboratoire puisqu’elles représentent au global environ 10% de ce marché. Aussi, les industries chimiques sont largement majoritaires avec 85% des achats du segment devant les plastiques/caoutchouc (15%), la pétrochimie (5%) et les industries du papier et du carton (1%).

L’ensemble de ces acteurs forment un tissu couvrant l’ensemble du territoire français, même si des bassins d’activité se détachent comme l’Ile-de-France, la région Auvergne-Rhône-Alpes et les Hauts-de-France. Avec un effectif total en France estimé à 13 000 ETP en R&D et 14 000 en contrôle-qualité, ces acteurs représentent le troisième marché industriel du laboratoire derrière l’industrie pharmaceutique et l’agroalimentaire/agribusiness.

Une demande en fournitures impactée par des évolutions structurelles

En parallèle d’une évolution en valeur pour les fournisseurs de laboratoire, le segment connaît des évolutions fortes impactant directement les pratiques d’achat ainsi que les produits et services proposés. Ces évolutions sont principalement réglementaires, sociétales et structurelles.

Le durcissement des réglementations et la pression sociétale entrainent ainsi une inflation des contrôles qualité pour les industriels de même qu’une évolution de la R&D à court terme. Cela se traduit notamment par une hausse des besoins en réactifs et produits chimiques ainsi qu’en services pour accompagner ces mutations. Aussi, le développement de solutions d’impression 3D, d’outils automatisés pour les analyses ou la proposition de nouveaux produits plus « verts » sont plébiscités par les entreprises du secteur.

De même, une tendance forte à la mutualisation des savoir-faire (regroupement/fusion d’entreprises) et des outils (utilisation de plateformes technologiques) s’observe dans le secteur. Cette rationalisation en cours se traduit par une limitation des frais de fonctionnement et d’investissement et une centralisation accrue des achats.

Une hausse du marché d’ici 2020

Ce mouvement de rationalisation et d’optimisation au sein de l’industrie de la chimie et des matériaux a des impacts concrets sur les volumes d’achat. La croissance constatée depuis plusieurs années devrait ainsi se poursuivre à horizon 2020. Si les réactifs et services devraient être épargnés, les consommables et les équipements pourrait connaitre une tension plus forte. De plus, contrairement à d’autres segments de marché où la maintenance constitue un poste en voie de rationalisation, les besoins accrus en contrôle et qualité limitera cette tendance pour les industries chimiques.

Enfin, certaines tendances de fond de l’industrie chimique, telles que la chimie verte ou la prise en compte accrue des questions de sécurité/sûreté, sont autant de gisements de valeur potentiels pour les fournisseurs du laboratoire à court terme...