CIFL

Etude de Marché régionale : Sud-Ouest

Le 25 Juin 2019

Etude de Marché régionale : Sud-Ouest

Occitanie et Nouvelle-Aquitaine : des marchés avec un potentiel intéressant pour les fournitures de laboratoire

Pour mieux comprendre les dynamiques du marché des fournitures de laboratoire au niveau des territoires, le Comité Interprofessionnel des Fournisseurs de Laboratoires (C.I.F.L.) pilote depuis 2015 des études à un périmètre régional. Dans ce cadre, en 2019, le C.I.F.L. a confié à Alcimed l’analyse des besoins, dynamiques, perspectives de croissance de ses laboratoires clients en Occitanie et Nouvelle-Aquitaine.

Ces deux régions représentent 15% du marché français en fournitures de laboratoire

Positionnées dans le top 5 français en termes de dépenses de R&D, ces deux régions représentent près de 300 M€ de dépenses annuelles en fournitures, soit environ 15% du marché national.

Comparées aux régions Rhône-Alpes ou Ile-de-France, ce sont des régions de plus faible implantation dans le champ des pharma-biotechs ou de la chimie, segments historiquement forts pour le C.I.F.L. Leur R&D et leur production sont tirées par des segments à l’inverse moins consommateurs de fournitures de laboratoire tels que l’aéronautique spatiale défense.

Santé et recherche publique en Occitanie

La région Occitanie représente un marché de 166 M€ en 2019. Elle est forte en particulier du dynamisme de sa recherche académique, d’une industrie pharma-biotechs qui se développe et plus généralement d’un tissu d’innovation dense autour de Toulouse et dans une moindre mesure autour de Montpellier.

La région se distingue par des mouvements intéressants dans la santé. Au-delà de la présence de big pharma, en premier lieu Pierre Fabre, des levées de fonds significatives ont été effectuées ces dernières années par des biotechs telles que Quantum Surgical (2018). Le projet de modernisation du CHU de Montpellier pourrait en outre générer des nouveaux besoins en fournitures de laboratoire.

Second pôle universitaire français, l’Occitanie accueille également des unités de recherche de premier plan autour de thématiques comme l’oncologie, l’énergie ou l’environnement.

Industrie agro-alimentaire et segments émergents en Nouvelle-Aquitaine

Bien que la Nouvelle-Aquitaine représente un marché inférieur à celui de l’Occitanie, elle possède un potentiel de croissance non négligeable.

La Nouvelle-Aquitaine accueille la troisième industrie agro-alimentaire de France, avec des filières viande, lait et boissons puissantes. Leurs sociétés sont confrontées à des problématiques de modernisation de leurs outils de production, de renforcement de leurs méthodes qualité et de recherche de substituts naturels qui devraient tirer les budgets R&D et contrôle qualité dans les années à venir.

Hors champ agro-agri, on peut par ailleurs signaler l’émergence de start-ups dans la bioéconomie, dans les neurosciences et les dispositifs médicaux.

Enfin, Cosmetic Valley vient d’ouvrir une antenne en région. Le marché pourrait également être porté par ce secteur.

En somme, si l’Occitanie et la Nouvelle-Aquitaine ne sont pas des « grandes régions » du marché du laboratoire aujourd’hui, leur dynamisme laisse à penser qu’elles pourraient recéler un potentiel intéressant dans les années à venir.